Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Les Roms du Rhône réintégrés en Roumanie

Le Conseil Général du Rhône a voté le vendredi 1er octobre un programme pilote pour réinsérer les familles Roms du "bidonville de la Part Dieu", prochainement expulsées, dans leur pays d'origine. 
Ce projet, présenté comme "pilote" par le Président de l'institution Michel Mercier,  sera réalisé en collaboration avec l’Office Français de l’immigration et de l’intégration, dans le cadre de la coopération décentralisée menée de longue date en Roumanie (réhabilitation d'un orphelinat à Recas près de Timisoara...) et jugée exemplaire. L'annonce de ce projet coïncide avec celle de l'installation pour plusieurs mois d'un policier roumain dans les locaux de l'hôtel de Police de Lyon.

Une coopération décentralisée très ancienne avec la Roumanie
Depuis près de 15 ans, le Département du Rhône entretient des relations de coopération décentralisée avec la Roumanie, dans la région de Timis où il a mené des actions de protection de l’enfance et de la jeunesse, puis dans le département d’Alba, au centre du pays, où il a entrepris une coopération autour du développement rural.
Ces coopérations menées en étroite collaboration avec l’Ambassade de France à Bucarest, le Consul Honoraire de France à Timisoara, le Centre Culturel Français, et en lien avec le Consulat de Roumanie à Lyon, donnent de la solidité au projet visant les Roms car elles l'inscrivent dans la continuité des relations établies
.
La réinsertion des Roms dans leur région d'origine
Concrètement, tous ces partenaires et les présidents des judets (régions) de TIMIS et ALBA réfléchissent depuis plus d’un an à un dispositif de réintégration et réinsertion des familles ROMS originaires justement de ces régions et installées à Lyon dans une situation extrêmement précaire.
Le programme de réinsertion, axé sur la formation professionnelle et sur les opportunités d’emplois pour personnes en difficulté qu’ouvrent les coopérations menées, prévoit des emplois dans l’agriculture et le tourisme rural avec le développement de l’élevage, la création de nouvelles coopératives fromagères, la valorisation du patrimoine et des produits locaux… 
Dans le Judet de TIMIS, la vigne, le maraîchage et la diversification des cultures à proximité de structures d’encadrement réalisées par le Département du Rhône (Orphelinat et Appartements protégés pour jeunes adultes) afficheraient aussi,selon l'institution, "un potentiel non négligeable".

Un partenariat avec les institutions roumaines et des familles Roms "volontaires"
Concrètement, le Consulat général de Roumanie à Lyon doit identifier les lieux de provenance des familles ROMS. C’est l’instance qui présente ce dispositif de réintégration aux familles. Les Judets de Timis et Alba qui proposent des logements, vont accompagner la scolarisation des enfants, la professionnalisation des parents, et suivre les familles pendant une période de 5 ans.
D'après le Conseil Général, les familles ROMS devront être "volontaires...et s’engager à signer un contrat de réinsertion où apparaissent clairement leur volonté de regagner leur région d’origine, de scolariser leurs enfants, de travailler ou de développer un projet micro-économique qui sera financé par l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, dans le cadre des deux coopérations".
Le rapatriement volontaire des familles sera financé par l’OFII. Le Département du Rhône et les Judets de TIMIS et ALBA pouvant aussi s’impliquer en fonction du nombre de familles concernées pour leur accueil sur place et leur insertion professionnelle.

Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)


http://www.wikio.fr
Partager sur facebook




BlogBang

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter - Inscrivez vous...

 

Commandez vos produits culturels dans la librairie LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

LYFtv.com / LYFtvNews / LYonenFrance - 10, rue de la Barre 69002 Lyon - Tous droits réservés . Fourni par Blogger.